World Library  


Add to Book Shelf
Flag as Inappropriate
Email this Book

Les Règles de L'histoire

By Kostov, Vladimir, Petrov, Ph.D.

Click here to view

Book Id: WPLBN0003437454
Format Type: PDF (eBook)
File Size: 1.66 MB.
Reproduction Date: 10/30/2011

Title: Les Règles de L'histoire  
Author: Kostov, Vladimir, Petrov, Ph.D.
Volume:
Language: French
Subject: Non Fiction, Auxiliary Sciences of History, History
Collections: History, Authors Community, Leadership, Finance Management, Religion, Literature, French Literature Collection, Finance, Law, Romance Language Literature Collection, Social Sciences
Historic
Publication Date:
2011
Publisher: Editions Bènèvent
Member Page: Vladimir Kostov

Citation

APA MLA Chicago

Petrov Kostov, P. V. (2011). Les Règles de L'histoire. Retrieved from http://www.worldlibrary.org/


Description
Dans la préface on considère des généralités liées à la chute d'états multiethniques, les rapports entre les peuples, leur territoire, leur proximité ethnique et religieuse. Dans le chapitre 1 on considère la ressemblance et la corrélation entre les mots. La corrélation est le rapport entre le nombre de lettres en commun et le nombre de lettres dans le plus court des deux mots. Par exemple, la corrélation entre ``Oslo'' et ``Stockholm'' est de 100% car toutes les quatre lettres du plus court des deux mots (notamment, ``Oslo'') sont contenues dans ``Stockholm''. La ressemblance tient compte non seulement de la corrélation, mais aussi si les premières lettres sont les mêmes, si les premières voyelles sont les mêmes, si les lettres en commun sont dans les mêmes positions etc. Par exemple les noms des deux endroits ou les plus importantes des batailles de la campagne de Napoléon Bonaparte en Russie ont eu lieu sont ``Borodino'' et ``Bérézina'' (les historiens français préfèrent parler de la bataille de la Moscova, pas celle de Borodino). La corrélation est seulement de 1/2, mais les lettres en commun sont dans les mêmes positions et l'alternance de voyelles et de consonnes augmente la ressemblance. On trouve dans le chapitre 1 des exemples 1) comment des noms proches de chercheurs et d'inventeurs les poussent souvent à considérer des problèmes semblables ou comment leurs noms dictent leurs interêts (le cinéma a été inventé par les frères Lumière, la lumière est l'ingrédient incontournable du cinéma) 2) comment des leaders politiques ayant des noms semblables ont eu à résoudre des problèmes analogues ou comment ils ont eu des destins semblables (deux exemples - les biographies de Napoléon Bonaparte et Napoléon III, les morts tragiques des Premiers Ministres bulgares Stéfan Stambolov et Alexandre Stamboliïski). Dans le chapitre 2 on montre des ressemblances historiques et géographiques entre certaines régions, comme par exemple entre les couples Inde - Pakistan+Bangladesh et Israël - Palestine, ou les Péninsules Ibérique et Balkanique (chacun des quatre pays l'Espagne, le Portugal, la Yougoslavie et l'Albanie a été gouverné en temps moderne par deux dictateurs - Primo de Rivera et Francisco Franco, Salazar et Caetano, Tito et Milosevic, Enver Hodja et Ramiz Aliya). On y parle également des conflits interethniques et des langues et/ou religions communes. Dans le chapitre 3 on parle de couples d'événements historiques analogues, tels que la Première et la Seconde Guerre Mondiales. On y formulie la thèse que l'histoire a voulu créer les grands événements en deux aspects, masculin et féminin. Dans le chapitre 4 on montre que la plupart des peuples et des pays d'Europe et d'Asie sont situés pas de façon chaotique, mais sont regroupés en cinq spères d'influence géopolitique directe, celles de la Russie, de l'Allemagne, de la Serbie, de l'Irak et de la Chine. Dans chacune des sphères on observe des règles qui se répètent et qui sont basées sur le principe de la proximité ethnique et/ou religieuse, comme par exemple : 1. Il y a deux pays russophones (la Russie et la Biélorussie), deux pays germanophones (l'Allemagne et l'Autriche), deux pays serbophones (la Serbie et le Monténégro), deux pays arabes (l'Irak et le Kowéit) et deux pays sinophones (la Chine et Taïwan). Le choix du Kowéit comme deuxieme pays arabe est dicté par son occupation en 1990 par l'Irak, un événement analogue à l'Anschluss entre l'Allemagne et l'Autriche de 1938, les déclarations de la Chine que Taïwan est une province chinoise, au fait que le Monténégro etait la dernière république à avoir quitté la fédération yougoslave, et à l'union entre la Russie et la Biélorussie. 2. Le groupe de 4 pays la République Tchèque, la Slovaquie, l'Autriche et la Hongrie de la sphère de l'Allemagne ressemble au groupe de 4 pays le Kosovo, l'Albanie, le Monténégro et la Grèce de la sphère de la Serbie (Tchéquie-Slovaquie et Kosovo-Albanie à cause de leur proximité ethnique, la langue hongroise ou grecque ne ressemble à aucune des langues voisines, on a déjà parlé de l'Autriche et du Monténégro). Dans la sphère de l'Irak un tel groupe de 4 états ou peuples sont les chiites du Sud de l'Irak et l'Iran (proximité religieuse), les Kurdes du Nord de l'Irak (une langue pas comme les autres) et le Kowéit. Dans la sphère de la Chine se sont respectivement le Tibet et la Birmanie (ou le Népal), les Ouighours et Taïwan. Dans la sphère de la Russie le groupe de 4 pays ou peuples comprend la Tchétchénie et la Géorgie (deux langues caucasiennes), l'Arménie et l'Azerbaïdjan (la langue azérie ne ressemble pas à celles des voisins, la langue arménienne est indo-européenne comme la langue russe. Mais il y a une exception ici - c'est la Biélorussie et non l'Arménie qui est le deuxième état russophone. Il y a d'autres règles liées à ces 5 spheres. On y trouve le rôle de la corrélation entre les mots. Par exemple, la corrélation entre ``Bratislava'' et ``Tbilisi'', les capitales de deux pays analogues respectivement des sphères de l'Allemagne et de la Russie, est de 5/7, c.-a-d. élevée, la ressemblance entre ``Tchéquie'' et ``Tchétchénie'' (deux autres pays analogues) est évidente aussi. Dans le chapitre 5 on considère les règles de l'histoire américaine. Les guerres les plus importantes de cette histoire, celles qui ont changé la carte géopolitique du monde, se regroupent en 6 couples de guerres analogues (on donne les années de leur début) : - deux guerres sur leur propre territoire, la Guerre d'Indépendance (1775) et la Guerre de Sécession (1861) ; - deux guerres contre deux pays hispanophones, le Mexique (1846) et l'Espagne (1898) ; - deux Guerres Mondiales (1917, entrée des Etats-Unis dans la guerre, et 1941) ; - deux guerres contre deux pays asiatiques communistes - la Corée (1950) et le Viêt-Nam (1961) ; - deux guerres contre pays dirigés par des dictateurs - l'Irak (1991) et la Yougoslavie - la Bosnie (1995) et le Kosovo (1999) ; - deux guerres contre des pays musulmans - l'Afghanistan (2001) et l'Irak (2003). Les intervalles de temps entre les deux guerres de chaque couple diminuent progressivement - 86, 52, 24, 11, 4 et 1,5 ans. La deuxième des guerres de chaque couple (sauf la Guerre de Sécession pour des raisons évidentes) s'est propagée sur plusieurs pays - les actions militaires de la guerre contre l'Espagne ont eu lieu à Cuba, à Porto Rico et aux Philippines, dans la Seconde Guerre Mondiale les Etats-Unis ont été en guerre non seulement contre l'Allemagne, mais aussi contre le Japon, l'Italie et l'Autriche, la guerre du Viêt-Nam s'est propagée aussi au Laos et au Cambodje, la Bosnie et le Kosovo sont deux pays différents et depuis 2003, l'Irak est scindé en trois parties - kurde, sunnite et chiite. Il y a des ressemblances géographiques entre les pays de chaque couple aussi - la Corée et l'Indochine sont des péninsules, attachées à la Chine communiste et allongées du Sud-Est vers le Nord-Ouest, de la même façon sont allongés l'Irak et la Serbie (avec une grande corrélation et ressemblance entre "Belgrade" et "Bagdad") etc. Si le président qui a entamé une guerre décède lors de son mandat, la guerre devient plus cruelle après sa mort - après l'assassinat de Lincoln, le Nord, déjà vainqueur, détruit économiquement le Sud, après l'assassinat de MacKinley en 1901, les représailles des Américains contre le mouvement indépendantiste philippin deviennent plus sanglantes, après la mort de Roosevelt, Harry Truman ordonne les bombardements d'Hiroshima et Nagasaki, l'escalade de la Guerre du Viêt-Nam commence après l'assassinat de Kennedy. Dans le chapitre 6 on considère les règles de l'histoire russe et soviétique. Depuis Lénine, l'URSS, puis la Russie, a été dirigée tour à tour par des hommes chauves et par des hommes chevelus. A chaque couple chauve-chevelu il correspond un couple d'événements liés à la mort de personnes: - Lénine-Staline - la participation de la Russie aux deux Guerres Mondiales, mais aussi contre deux pays qui jadis faisaient partie de l'empire - la Pologne (1919-20) et la Finlande (1939-40); - Khrouchtchev-Bréjnev - les invasions de la Hongrie (1956) et de la Tchécoslovaquie (1968); - Andropov-Tchernenko - leurs propres morts à peu près un an après leurs arrivées au pouvoir symbolisaient la mort du système communiste ; - Gorbatchev-Eltsine - le putch d'août 1991 et les événements d'octobre 1993, dans les deux cas le vice-président (Gennady Yanaev, Alexandre Routskoï) complotait contre le président. Il y a beaucoup d'autres règles dans ce plan (par exemple les réformes introduites par les chauves etc.). Le post-communisme commence par Gorbatchev et on observe une répétition des événements du communisme. Par exemple, la guerre de Tchétchénie est analogue à celle d'Afghanistan, elles ont été commencées par deux Vladimirovitch - Andropov et Poutine. La chute de l'URSS est analogue à la Guerre Civile (1918-1922), l'union entre la Russie et la Biélorussie est analogue à la création de l'URSS. Pendant le règne de Bréjnev, un des ennemis principaux de l'URSS était Zbigniew Brzezinski, pendant celui de Eltsine c'était Boris Bérézovskii (soupçonné d'avoir financé les terroristes tchétchènes), les deux noms proviennent des mots polonais et russe qui signifient ``bouleau''. Ce n'est qu'une petite partie des analogies de ce type considérées dans le chapitre 6. Quand un leader soviétique ou post-soviétique porte le prénom d'un prince, tsar ou empereur russe, on peut observer des événements analogues dans les deux règnes. Par exemple, Nikita Khrouchtchev ("Nikita" est une version simplifiée de ``Nicolas'') a donné la Crimée à l'Ukraine et Port Arthur à la Chine (Nicolas Ier a perdu la Guerre de Crimée et Nicolas II a perdu Port Arthur suite à la guerre contre le Japon en 1904-1905). Nikita Khrouchtchev a ordonné l'invasion de la Hongrie en 1956 tandis que Nicolas Ier a aidé l'Empereur de l'Autriche-Hongrie à réprimer la révolte des Hongrois de 1848-1849. Le Temps de Troubles est celui entre les règnes de Boris Godounov et de Mikhaïl Romanov (beaucoup de prétendants pour le trône, invasions étrangères, transition du royaume vers l'empire). La pérestroïka était une sorte de nouveau Temps de Troubles marqué par la faiblesse de l'état et par la transition dans le sens inverse (de l'empire nommé URSS vers des états essentiellement monoethniques, c'est pourquoi les prénoms sont dans l'ordre inverse - Mikhaïl Gorbatchev suivi de Boris Eltsine. Dans les deux cas c'est le ``Mikhaïl'' du côté de la période impériale. Vladimir Lénine a voulu changer l'orientation religieuse de la Russie (c.-a-d. la rendre athée) tout comme le prince Vladimir (``le petit soleil rouge'') qui a introduit le christianisme comme religion officielle de la Russie de Kiev.

 

Click To View

Additional Books


  • La Imaginación Modernista en Luis G. Urb... (by )
  • Service Dogs : The Rescue and Training o... (by )
  • El caso Rudolph : (Escrito en grafía mod... (by )
  • Hawaii Place Names (by )
  • Ai'Ai (by )
  • Ruling Chiefs of Hawaii (by )
  • The Behind the Book Lecture Series : The... (by )
  • Easy : Dashuria nuk është gjithmonë e le... (by )
  • Trei Povestiri (by )
  • Learning the Code 
  • Transformation Through Bodywork : Using ... (by )
  • A Guide To the Hidden Wisdom of Kabbalah (by )
Scroll Left
Scroll Right

 



Copyright © World Library Foundation. All rights reserved. eBooks from World Library are sponsored by the World Library Foundation,
a 501c(4) Member's Support Non-Profit Organization, and is NOT affiliated with any governmental agency or department.